Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘conscience’

Je m’étais habitué à vous bombarder d’infos sur la Chine, le Tibet et la torche olympique dernièrement. J’ai pris une petite pause, puis j’ai chercher à droite, à gauche, pour une chose sur laquelle il serait bien d’écrire pour faire différent. Un genre de mouvement non naturel inconfortable.

Comme on dit chez nous, j’ai frappé un mur. Ce blog s’appelle La chute du mur. Et le mur qui se dresse sur mon chemin est de la même nature que celui qui divisait Berlin jusqu’à ce beau jour de novembre 1989. Cette même année du Printemps de Pékin, où les jeunes dieux de la démocratie ont péri sous les balles et les tanks (rest in peace, come back for more).

À force de s’abreuver à un tas de sources taries ou empoisonnées, il faut que ça sorte. Mais la propagande coule sur mon dos comme l’eau sur le dos d’un canard. L’image est trop bonne, parce que j’ai vraiment l’impression de nager dedans. Les médias d’ici sombrent dans la folie, les commentateurs sont corrompues, les animateurs de radio citent Mao, c’est le chaos, c’est pas beau.

Alors je me dresse et poursuis dans le chemin emprunté depuis la naissance de ce média un certain jour de mars 2008. Pas de course après les hits, juste des mots pour positionner la conscience et la dignité sur le web. Stay tuned my friends. Vive la Chine libre.

Publicités

Read Full Post »

Par Paul Deschamps, collaboration spéciale La Grande Époque

Vous savez quel pays recevra les Jeux olympiques en 2014? Voici quelques indices, jouons aux devinettes. C’est un pays où une vaste majorité des positions de pouvoir, dans le privé ou le gouvernement, sont occupées par d’anciens membres des services secrets. C’est un pays où l’opposition politique, si petite soit-elle, voit son existence extrêmement limitée par les autorités. C’est un pays où les élections (entachées d’irrégularités monstres) ne sont que de grandes campagnes publicitaires pour les dirigeants. C’est un pays où les journalistes sont assassinés, un pays où l’extrême droite agit à sa guise, jouissant d’une proximité idéologique avec l’État. C’est un pays où le président a choisi son successeur et va prendre le poste de premier ministre. C’est un pays en dérive autoritaire… qui doit recevoir les Jeux olympiques d’hiver de 2014. Trop facile, vous avez deviné. C’est la Russie.

Mais tout cela n’importe que très peu au Comité international olympique (CIO), une institution qui se voue au sport et non à la politique. Même les massacres ne le détournent pas de ce principe, toujours sous la couverture de défendre les efforts des athlètes. Les questions de gros sous ne sont jamais discutées lorsque vient le temps de remercier la communauté internationale de ne pas appeler au boycott des Jeux olympiques de Pékin – malgré l’expression la plus sincère des réflexes autoritaires du régime chinois – ajoutant dernièrement un drame humain de plus à son dossier.

(…)

Nancy Pelosi, ce n’est pas George W. Bush. La leader démocrate au Congrès américain parle avec plus de crédibilité lorsqu’elle mentionne la démocratie et les droits de l’homme. Aux yeux de beaucoup, en revanche, elle a encore le défaut d’être Américaine. Mais peu importe. Lors de sa visite au Dalaï-lama dans sa ville d’exil de Dharamsala, en Inde, le 21 mars dernier, elle a souligné en quoi consistait les récents évènements : «Un défi à la conscience du monde». Bien entendu, l’humanité a manqué de relever ce genre de défi à maintes reprises, au grand dam des victimes, des survivants et des compatissants. Mais peu importe. Ce qui compte, c’est maintenant; ce qui compte, c’est vraiment comment les individus – peu importe qu’ils soient simples citoyens, employés du CIO ou d’Adidas (commanditaire des jeux) – vont se positionner.

Lire tout le texte.

Read Full Post »

Le quotidien National Post au Canada suggère ceci dans un éditorial :

Si dans un mois ou deux, la Chine n’a pas amélioré son dossier des droits de l’homme, le Canada devrait annuler sa participation aux Jeux, ou même suggérer au CIO de disperser les épreuves sportives à travers le monde, dans des lieux où sont présentes les installations sportives adéquates. http://www.nationalpost.com/news/world/story.html?id=382251
Alors voilà une suggestion intéressante. Oui, d’accord, c’est un peu farfelu lorsqu’on réfléchit à quel point le CIO est lié au régime chinois. Mais voilà : on ne pénalise pas les athlètes et en même temps on crée un précédent restaurant la dignité du mouvement olympique.

Personnellement, je ne verserai pas de larme pour les athlètes advenant un boycott. Je tiens plus en estime quelqu’un qui résiste à l’oppression que quelqu’un qui court très rapidement ou saute très haut. Défendre la conscience demande beaucoup plus de courage que défendre une cage de foot.  Et puis quel athlète sera assez endormi pour célébrer sa médaille alors que des images de torture sont omniprésentes?

Finalement, si les Jeux ont bien lieu à Pékin, qui sait, peut-être y aura-t-il une de ces tempêtes de sable qui afflige régulièrement la région… D’accord, c’est peu réaliste, mais… C’est arrivé encore aujourd’hui.

Tempête de sable le 19 mars à Pékin.

Read Full Post »