Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘droits de l’homme’

Il viendrait d’être libéré, mais pour combien de temps?

(HUMAN RIGHTS WATCH, New York) – Le gouvernement chinois doit immédiatement donner des informations sur le sort de Gao Zhisheng, avocat défenseur des droits humains, disparu depuis deux semaines, ont déclaré conjointement ce lundi 2 février Human Rights Watch, Amnesty International et Human Rights Chine. Les trois organisations soulignent que Gao Zhisheng court un risque immédiat d’actes de torture graves et mauvais traitements par les services de sécurité chinois et appellent à sa remise en liberté immédiate. « Nous craignons beaucoup pour la sécurité de Gao Zhisheng en ce moment, les services de sécurité chinois ayant souvent par le passé attenté à ses droits fondamentaux et ceux de sa famille, a déclaré Sophie Richardson, directrice Asie de Human Rights Watch. Gao Zhisheng a décrit de façon détaillée comment il avait été torturé lors de gardes à vue précédentes et il se pourrait qu’il subisse une nouvelle fois le même type de traitement. »

L’avocat et sa famille étaient sous surveillance policière depuis la condamnation avec sursis de Gao Zhisheng pour « incitation à la subversion » en 2006. On est sans nouvelles depuis le 19 janvier. Selon des sources fiables, il aurait été arrêté par les forces de sécurité et serait maintenu en détention dans un lieu tenu secret.

«Le 9 février, le bilan du gouvernement chinois en matière de droits humains sera examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, a déclaré Sharon Hom, directrice exécutive de Human Rights Chine. Juste après le rapport cinglant du Comité contre la torture en novembre 2008, arrêter arbitrairement et torturer un avocat reconnu pour sa défense des droits fondamentaux n’est certainement pas signe de progrès en matière de droits humains.»

En septembre 2007, Gao Zhisheng avait été détenu pendant plusieurs semaines, peu après avoir envoyé une lettre ouverte au Congrès américain dénonçant la situation des droits humains en Chine et décrivant comment lui et sa famille avaient été traités par les forces de sécurité.

Gao Zhisheng a fourni des détails sur sa détention illégale en 2007 et décrit des actes de torture graves subis aux mains des agents de la sécurité – passages à tabac, actes répétés de torture à l’électricité sur les parties génitales, cigarettes allumées tenues tout près de ses yeux pendant de longs moments, ayant occasionné une cécité partielle de plusieurs semaines. Après sa libération, les personnes qui le connaissaient l’avaient décrit comme un « homme brisé », physiquement et moralement.

«La Chine doit immédiatement libérer Gao Zhisheng, a déclaré Roseann Rife, directrice adjointe du programme Asie Pacifique d’Amnesty International. La Chine doit prouver qu’elle prend au sérieux ses obligations internationales, dans ce cas précis, ses obligations au titre de la Convention contre la torture, à laquelle la Chine est partie depuis1988.»

En novembre 2008, le Comité des Nations unies contre la torture a indiqué, dans ses Observations finales sur la Chine, qu’il restait « profondément préoccupé par la persistance des allégations, corroborées par de nombreuses sources légales chinoises, de pratiques de torture généralisées et de mauvais traitements contre des suspects placés en garde à vue.» Amnesty International, Human Rights Chine et Human Rights Watch demandent instamment aux gouvernements et organismes intergouvernementaux concernés d’appeler le gouvernement chinois à prendre toutes les mesures nécessaires pour s’assurer de la sécurité et du bien-être de Gao Zhisheng pendant sa garde à vue et le libérer au plus tôt.

Désigné en 2001 comme « l’un des dix meilleurs avocats de Chine » par une publication chinoise éditée par le ministère de la Justice de RPC, Gao Zhisheng est un autodidacte, un homme de loi qui a souvent représenté les victimes dans des affaires hautement médiatisées et politiquement sensibles d’atteintes aux droits des personnes par la police et d’autres agences gouvernementales. En octobre 2005, il avait adressé une série de trois lettres au président Hu Jintao et au Premier ministre Wen Jiabao, pour leur demander de faire cesser les actes de torture et mauvais traitements infligés aux pratiquants du Falungong en détention ainsi que les persécutions contre les chrétiens dans la clandestinité et les militants de la démocratie.

Après sa détention en 2007, Gao Zhisheng avait fait part de ses craintes d’être torturé s’il était de nouveau arrêté.

En juin 2007, Gao Zhisheng a reçu le Courageous Advocacy Award, un prix qui récompense les hommes de loi ayant fait preuve de courage, décerné par le Comité américain des avocats du Barreau (ABOTA, American Board of Trial Advocates). Ses mémoires, Une Chine plus juste, ont été publiées en anglais la même année.

Publicités

Read Full Post »

Tout d’abord Joyeux Noël, Joyeuses Fêtes, Bonne Année, etc.

Après s’être moqués un peu de Bush (dont les réflexes sont toujours là malgré les nombreux cheveux gris de la présidence), pourquoi ne pas se concentrer un brin sur ce qui nous importe : la future politique « Chine » d’Obama.

Car elle sera d’une importance cruciale. Tout le monde parle de l’Irak, de l’Afghanistan, de ce retour à occuper un rôle important à l’ONU, etc. Peu parlent de ce qui compte vraiment pour les États-Unis alors que débutera une nouvelle présidence.

Obama pourra certes poser certains gestes qui le démarqueront de son prédecesseur : fermer Guantanamo, mener une réelle lutte contre Al-Qaeda et l’idéologie néo-djihadiste, accorder de l’importance aux changements climatiques, etc.

Mais où il pourra se démarquer le plus c’est en devenant un véritable président pro-démocratie. Le poids des discours d’Obama est déjà connu et reconnu. Considérant qui il est et d’où il vient, et le poste qu’il a remporté, les mots démocratie et liberté ont dans sa bouche plus de poids que dans celle de Bush. Mais peuvent-ils avoir assez de poids et de substance pour réellement mettre en action le changement tant attendu? Car actuellement, quel est l’obstacle le plus important à la liberté et à la démocratie? Le Parti communiste chinois.

En plus de tenir en esclavage le cinquième de l’humanité, son long bras hors-la-loi maintient en place de nombreux régimes totalitaires qui pour certains posent une menace à la paix et la sécurité. En plus de soutenir les régimes pervers de Corée du Nord, de Birmanie, du Soudan, du Zimbabwe et d’avoir intérêt à maintenir dans l’esclavage de nombreux pays limitrophes comme le Vietnam, le Laos, le Cambodge et les républiques d’Asie centrale, et de profiter du terrorisme que commanditent l’Iran et la Syrie, ouf… j’ai perdu le fil de mon idée tellement le Parti communiste chinois est source de souffrance dans le monde.  Sans parler de la contamination du monde par ses produits toxiques et en évitant la TERRIBLE situation intérieure de génocides contre le Falun Gong, les Tibétains et les Ouighours.

Bon… Alors Obama dans tout ça… Sera-t-il comme Bush? Un quasi-pantin les mains liées par la dette américaine que gère le régime chinois? Ce dernier a tout un levier, qu’il utilise certainement pour conserver et élargir sa zone d’influence qui doit se faire aux dépens de la liberté et de la démocratie.

Si Obama veut réellement être le président du changement, il ne pourra maintenir le cap de cette politique d’engagement avec la Chine communiste. Peu importe ce que ‘en disent les pseud0-experts-sinologues ou apôtres de la realpolitik. Le régime chinois doit être confronté et ébranlé. La première année d’Obama sera charnière, car on marquera le 20e anniversaire du massacre de Tiananmen et les dix années de la persécution du Falun Gong, certainement une des violations des droits de l’homme les plus gardées sous silence par les médias étrangers, en guise de pacte avec le Parti communiste pour avoir accès au pays.

L’Union soviétique ne s’est pas évaporée en raison d’éternelles concessions de l’Occident. Les citoyens du monde doivent réaliser que l’histoire n’est pas terminée. Les forces perverses qui veulent mettre l’humanité en esclavage courent toujours. Elles doivent être vaincues. Sans mettre trop d’espoir dans Obama, mettons au moins de la pression sur nos gouvernements respectifs pour qu’ils ne soient plus la proie de différents chantages pékinois.

Que l’Année 2009 soit celle où le peuple chinois retrouve sa dignité. Et pour nous autres, à l’extérieur de la Chine, souhaitons nous de vibrantes démocraties et des droits fondamentaux non erodés. Je nous souhaite le courage de mettre l’épaule à la roue pour aider ce monde.

Paix et prospérité.

Read Full Post »

Nouvelle chanson sur les JO : Feels like 1936 again.

Site officiel : http://www.1936again.com/

The Olympic Spirit hangs its head in shame
When police states are allowed to host the games
Like Germany when Hitler reigned supreme
Seeking glory for his murderous regime

Now China wants to shine upon that stage
East and West are eager to engage
But human rights the CCP disdains
Feels like 1936 again.

Can you hold an international track meet
When you got a labor camp right down the street?
Can you sponsor the Olympics in 08
When you still imprison people for their faith?

The CCP will change what can be seen
They’ll even paint the grass and mountains green
But their evil nature always will remain
Feels like 1936 again.

They torture people seven days a week
The shock batons are sizzling as we speak
They harvest organs from the Falun Gong
Then cremate them to hide what’s going on.

Put me on your blacklist I don’t care
I hope the people boycott this affair
The stench of genocide is in the wind
Feels like 1936 again.

Reports about the slaughter of the Jews
Quite often didn’t even make the news
The world still seems to have a tendency
To ignore big crimes against humanity

When virtue comes in second place to trade
Freedom, hope and justice start to fade
The Olympic flame is flickering and dim
Feels like 1936 again

Read Full Post »

Mon pote blogger le Joyeux démissionnaire et son groupe les Cinnamon Buns ont produit une chanson à l’occasion des Jeux de Pékin. Voici le lien pour écouter (oreilles sensibles abstention. Individus communisto-fascistes : c’est dans vos dents). http://www.lescinnamonbuns.com/mp3player/

Voici les paroles de la chanson :

Pékin 2008

Célébration de crime de guerre…
Célébration de génocide…
Voici Pékin 2008 !!

Le décompte est commencé
Le grand dragon peut s’envoler
Qu’on en finisse avec tous ceux
Qui se nourrissent de Lao-Tseu

Que les lanternes s’éveillent
Pour nous brillera le Grand Soleil
A tous les membres communistes :
« Finissons-en qu’on en finisse !! »

On ferme les yeux, on ferme les yeux…
On garde ses œufs, on garde ses œufs
De toute façon le siècle prochain
Sera chinois ou n’sera point

C’est de Lhassa à Tienanmen
Que se déroule le tapis rouge
Et en avant, il faut que ça saigne !
Et en avant, il faut que ça bouge !

Arriveront bien par milliers
Les délégués du statut quo
Les complices comme les alliés
De Hu Jintao, fils de Mao !

Refrain

Et à toi qui prône la vérité
La tolérance, la compassion
Et dont la vie s’est terminée
Dans un camp de concentration

Quelques excuses posthumes
Te parviendront peut-être
Le temps que se consume
Notre envie de faire la fête

D’ici là… Soyons les putes de la Chine.

Read Full Post »

(www.lagrandeepoque.com)

Une organisation internationale enquêtant sur la persécution du Falun Gong en Chine a publié un guide pour aider les journalistes qui couvriront les Jeux olympiques à exposer les sévères violations des droits de l’Homme qui, selon elle, surviennent à quelques pas dans des camps de travail forcé.

Intitulé Torture Outside the Olympic Village: A Guide to China’s Labor Camps (Torture près du village olympique : un guide sur les camps de travail forcé en Chine), le guide de 22 pages donne des détails sur sept camps de travail qui se trouvent à seulement quelques kilomètres des sites olympiques. Le livret contient cartes, indications, photos, description des camps, de même que les noms et numéros de téléphone des responsables des camps.

«Plusieurs d’entre nous ont entendu parler des goulags chinois, mais lorsque vous apprenez combien ces trous infernaux sont proches des sites olympiques, ça dégoûte», commente Clive Ansley, président de la branche nord-américaine de la Coalition pour l’investigation de la persécution du Falun Gong (CIPFG).

Lors d’une conférence de presse sur la colline parlementaire le 1er août, une victime de la persécution a livré son témoignage. He Lizhi, un ingénieur civil et pratiquant de Falun Gong, a relaté son emprisonnement durant trois ans et demi en Chine. Son crime? Avoir téléchargé de l’Internet cinq articles sur la persécution d’un site web du Falun Gong et de les avoir envoyés à des amis et à des collègues de travail.

«C’est une longue histoire que de décrire comment les traitements inhumains ont pratiquement ruiné ma santé et m’ont fait frôler la mort», a-t-il expliqué. «En raison de blessures aux poumons, je ne peux pas encore prendre de profondes respirations.»

Le régime communiste utilise un système de «rééducation par le travail» pour détenir des prisonniers jusqu’à trois ans, sans que ceux-ci aient fait face à des accusations ou qu’ils aient subi un procès, explique le guide.

Selon le rapport 2007 du Département d’État américain sur les droits de l’Homme en Chine, «certains observateurs étrangers estiment que les pratiquants de Falun Gong constituent au moins la moitié des 250 000 détenus enregistrés» dans ces camps de travail.

Amnesty International a affirmé que durant la période précédant les Jeux olympiques, la police de Pékin a «utilisé des méthodes de détention abusives comme la rééducation par le travail pour “nettoyer” la ville».

Lucy Zhou, de l’Association de Falun Dafa du Canada, a déclaré que plus de 8037 pratiquants ont été arrêtés à travers la Chine depuis décembre 2007.

«[L’appareil] de sécurité chinois a ordonné une campagne “frappe fort” contre le Falun Gong», fait remarquer Mme Zhou.

Aux dires du rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Manfred Nowak, les pratiquants de Falun Gong comptent pour 66 % des cas allégués de torture en Chine. Plus de 3000 cas documentés de mort en détention en raison de la torture ont été rapportés depuis le début de la persécution en 1999 initiée par l’ex-dirigeant chinois, Jiang Zemin.

Selon le Falun Dafa Information Center, une cour fédérale américaine a, en 2004, déclaré Liu Qi – chef actuel du comité olympique chinois – responsable de torture des pratiquants de Falun Gong alors qu’il était maire de Pékin entre 1999 et 2002.

En juillet 2006, David Kilgour, ex-parlementaire canadien, et David Matas, avocat défenseur des droits de l’Homme, ont publié un rapport concluant que le régime communiste chinois tue des pratiquants de Falun Gong emprisonnés à grande échelle pour prélever leurs organes.

Dans un rapport de 2008 du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies, M. Nowak a réitéré sa demande de l’année précédente que le régime chinois fournisse une explication complète au sujet des accusations de prélèvements d’organes.

La CIPFG espère que les médias internationaux aux Olympiques «utiliseront ce guide et profiteront de cette rare occasion pour mener leurs propres enquêtes».

Les sept camps documentés dans le guide sont situés à Pékin, Qingdao, Qinhuangdao, Shanghai, Shenyang et Tianjin.

Read Full Post »

Amnistie internationale et Human Rights Watch ont toutes deux publié des guides pour les touristes, journalistes et athlètes qui iront à Pékin.

Une autre organisation de défense des droits de l’homme, la Coalition pour l’investigation de la persécution du Falun Gong (CIPFG) vient de publier un guide sur les camps de travaux forcés à proximité des installations olympiques.

Sont fournis dans le guide les indications pour se rendre à ces camps, la photo des devantures, les genres de produits qui y sont confectionnés et des cas de personnes y ayant été torturées.

Espérons que quelques-uns des 30 000 journalistes seront perspicaces et enquêteront sur la question. Vous voyez le portrait? Des goulags côtoient les Jeux olympiques…

Voici plus d’infos en anglais. Faites circuler.

http://www.humanrightstorch.org/news/guide-to-olympic-village-labor-camps/

Olympic Reporters’ Guide to Labor Camps Published

Booklet provides driving directions to notorious labor camps, urges
coverage of media taboo

NEW YORK, July 31 /PRNewswire/ – To help foreign reporters overcome the
Chinese government’s media censorship and shed light on closely shielded
rights violations, the Coalition to Investigate the Persecution of Falun Gong
(CIPFG) released today a detailed guide to detention facilities located within
miles of Olympic venues and known for their severe abuse of Falun Gong
prisoners of conscience.
The guide, entitled « Torture Outside the Olympic Village: A Guide to China’s
Labor Camps, » is available online here or
PDF at:
here
« Many of us have heard stories about China’s gulags, but when you discover how
close some of these hellholes are to Olympic venues, it’s sickening, » says
Clive Ansley, China Monitor for Lawyers’ Rights Watch Canada and North
American President of CIPFG.
The guide details seven detention facilities, in or near Beijing, Qingdao,
Shanghai, Tianjin, Qinhuangdao, and Shenyang, and includes:

– Map: A map showing the location of the facility, the location of the
closest Olympic venue, and English-language directions to the camp
from the nearest airport and train station.
– Description of facility: A photo, general description of the facility,
details of its prisoner population, overall conditions, and the name,
address and phone number (if available).
– Products and show tours: Products known to have been manufactured at
the site and details of prior show tours to the facility, when
relevant.
– Individual cases: Brief individual case summaries of current and
former prisoners of conscience, the abuse they have suffered in
custody, and whether they are available for interview.

« We hope this guide will draw international attention to the innocent
individuals held at these locations, » says Ansley. « It should particularly aid
journalists in investigating the plight of adherents of the Falun Gong, who
make up a huge percentage of labor camp detainees and have suffered a brutal
campaign of persecution for nine years. »

Note on censorship: Contrary to promises of « complete freedom » for foreign
media, the Chinese authorities have blocked access to Falun Gong-related
websites from the Olympic Media Center in a deal struck with the International
Olympic Committee. To circumvent such censorship, CIPFG suggests the following
measures:
– Request that colleagues outside China e-mail or fax a copy of the
guide to you inside China.
– Use circumvention tools available at www.internetfreedom.org/
to access the guide despite the censorship.
– Once you have obtained a copy, please re-post it on other websites,
blogs, etc. By creating multiple copies on the web, the Chinese
government’s blocking of the original becomes obsolete.

Read Full Post »

Inutile de dire que je ne regarderai pas une seconde de ces Jeux olympiques. Alors que quelques athlètes narcissiques tenteront de se dépasser pour un petit bout de métal et quelques semaines de gloire, à quelques pas de là, des Chinois seront en train de se faire torturer dans les camps de travail de Pékin :  Tuanhe, Xinan et Daxing.

Ils sont plusieurs centaines de milliers à croupir dans le système de rééducation par le travail, laogai, de vrais goulags. La moitié des prisonniers de ce système seraient des pratiquants de la méditation Falun Gong, eux qui selon le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, compteraient pour 66 % des cas allégués de torture en Chine.

Reste-t-il encore des gens qui se bercent d’illusions sur la nature du régime communiste chinois? Qui croient que ces Jeux ne sont pas politiques?

Peut-être y aura-t-il au moins la terrible pollution qui recouvre Pékin qui pourra les étouffer et les secouer de leur torpeur.

Quant aux différents médias qui se sont complètement vendus à la cause du régime de Pékin, faisant une promotion honteuse des Jeux, j’espère qu’ils perdront toute crédibilité aux yeux des populations qui en auront marre de se faire laver le cerveau.

PS. Je suis très occupé dernièrement et n’ai pas le temps de bien fournir le blogue. Mes excuses. Si vous avez de bons articles ou commentaires, n’hésitez pas à me faire parvenir, je vais publier. Bonne fin d’été et bon boycott.

Read Full Post »

Older Posts »