Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Inde’

On ne rapporte rien de trop extravagant côté manifestations contre la torche olympique en Inde. Mais bon, c’est clair que 15 000 policiers, commandos et agents spéciaux ont fait de Delhi une « forteresse », comme l’ont désignée les journaux locaux.

Qui a vu passer la flamme, le long du parcours écourté à 2 km? Un petit groupe d’écoliers accrédité.

Au final, il n’y a que les forces de répression des différents pays qui ont la « chance » de voir la torche. Pathétique opération de gaspillage de fonds publics, pour plaire à un régime sanguinaire.

Vidéo de la BBC News >>

Publicités

Read Full Post »

Relais de la flamme olympique à San Francisco.Partout où elle va, la torche olympique traîne un dispositif de sécurité à rendre jaloux n’importe quel dirigeant. C’est à croire que son existence vaut plus que la vie d’un être humain, plus que la vie d’un être humain au pouvoir.

Ethan Gutmann, dans l’article que j’ai affiché dans mon dernier billet, semble avoir vu juste. La balade de la flamme olympique partout dans le monde, une scène sans précédent depuis qu’Hitler a institué la tradition en 1936, a pour but de montrer un certain « nouvel ordre mondial » où la Chine reprendrait son poste antique d’empire du Milieu.

Pour des Chinois, c’est source de fierté. Mais pour ceux qui acceptent de voir le régime chinois pour ce qu’il est, une dictature brutale ayant pris la vie de 80 millions en 60 ans, il n’y a rien de réjouissant.

Cette action toute politique de parader le symbole d’Olympiques controversées dès leur octroi, ne pouvait qu’engendrer une réponse miltitante. Il n’y a pas eu de « politisation » du truc. La déviation vers le politique n’est pas neuve. Les Jeux étaient politiques à Berlin, ils l’étaient aux États-Unis, à Tokyo, à Montréal, à Moscou, à Séoul, etc. Alors cessons de nous perdre dans des débats de « politisation du sport ». C’est un argument battu depuis longtemps.

Puis nous le savons bien, il n’y pas de pureté dans le milieu. Drogue, triche, commanditaires, compétition patriotique… Le plus vil de l’être humain côtoie de peine et de misère des idéaux que même ceux qui doivent les faire respecter ne sont pas à même de saisir : « dignité humaine », « droits de l’homme », « développement pacifique », etc.

« Aucun symbole politique n’est autorisé dans les enceintes olympiques », c’est la règle du CIO, tandis que s’opère une véritable campagne massive de lessivage des cerveaux à travers une commercialisation intensive de la grande messe sportive.

La torche au Pakistan.Au Pakistan, ils n’ont même pas osé sortir la torche du stade où le peu fréquentable Musharraf a pu mettre ses mains sur l’objet de la honte. La torche doit passer dans les mains d’amis du régime. Vous me direr que Musharraf est un pion de Washington, certes, mais le Pakistan a des liens historiques beaucoup plus profonds avec le Parti communiste chinois (PCC).

Puis l’Inde, qui recevra la torche le 17 avril, se vante d’être la « plus grande démocratie du monde ». D’un côté, elle détruit l’argument pro-dictature chinoise qui dit que seule un régime totalitaire peut gouverner une masse de gens d’un milliard. Mais d’un autre côté, l’Inde court bassement après ses propres intérêts et n’est pas digne d’être l’héritière du Grand Mahatma Ghandi. Elle a fermé, puis fermé les yeux sur les massacres en Birmanie, pour des raisons géostratégiques. Puis elle réprime, puis réprime les Tibétains sur son territoire pour des raisons commerciales.

Après avoir vu les relais de Londres et Paris, je me suis dit : « Oh lala, avec une telle répression, quelqu’un va être tué avant que la torche n’arrive à Pékin. » C’était peut-être sur-estimer la capacité des forces de l’ordre d’appliquer des méthodes communisto-fascistes, mais bon… le portrait n’est quand même pas jojo.

Read Full Post »

Selon les exilés tibétains en Inde, des monastères au Tibet sont cernés par les militaires depuis plusieurs jours, empêchant le ravitaillement. Les moines coincés à l’intérieur sont en voie de crever de faim. Qui arrêtera ce massacre? Les plouks qui crachent sur les manifestants anti-Pékin?

Le quotidien australien The Age a plus de détails :

THOUSANDS of monks are being starved into submission by Chinese soldiers who have surrounded their monasteries, cut off the water supply and stopped monks from going out to buy food, according to information reaching Tibetan exiles in India. Lire la suite >>

Read Full Post »

En surface, San Francisco a fait un bon coup en changeant le parcours de la torche. Des images de policiers en train de maltraiter des manifestants n’ont pas fait le tour du monde. Mais au final, c’est un flop total. Sauf peut-être pour la télévision d’État chinoise qui a pu prendre des bons plans sans qu’un drapeau du Tibet soit balancé devant leurs caméras.

Même les Chinois pro-communistes qui avaient eu un accès exclusif pour assister à la cérémonie du début de relais se sont fait flouer. Certains étaient arrivés à 4 heures du matin pour avoir un bon « spot » le long du parcours. La première porteuse de la torche a fait quelques byebye sur scène avant de s’enfoncer dans un entrepôt avec la clique des « hommes en bleu », les militaires chinois en tracksuit qui ont fait des ravages à Paris et Londres.

Puis la torche a emprunté un parcours alternatif pour éviter les manifestants. Difficile de dire qui, entre ces derniers et les pro-communistes, ont été les plus déçus.

La « violence » a été largement évitée, mais promener une flamme dans des rues désertes n’a simplement pas de but.

Prochain arrêt : Buenos Aires. Les Argentins ont une culture de protestation bien développée, mais ils en ont plein les mains avec leur propre gouvernement dernièrement. Je ne vois pas s’y profiler trop de problème pour la torche. Le prochain arrêt problématique sera définitivement New Delhi, car l’Inde abrite une population d’environ 200 000 exilés tibétains.

Ces derniers jours furent très intéressants, grâce aux Parisiens et Londoniens. Faudra trouver un autre sujet sur lequel délibérer. Vous avez des suggestions? Non, ne me dites par Britney Spears!

Read Full Post »