Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘répression’

Il viendrait d’être libéré, mais pour combien de temps?

(HUMAN RIGHTS WATCH, New York) – Le gouvernement chinois doit immédiatement donner des informations sur le sort de Gao Zhisheng, avocat défenseur des droits humains, disparu depuis deux semaines, ont déclaré conjointement ce lundi 2 février Human Rights Watch, Amnesty International et Human Rights Chine. Les trois organisations soulignent que Gao Zhisheng court un risque immédiat d’actes de torture graves et mauvais traitements par les services de sécurité chinois et appellent à sa remise en liberté immédiate. « Nous craignons beaucoup pour la sécurité de Gao Zhisheng en ce moment, les services de sécurité chinois ayant souvent par le passé attenté à ses droits fondamentaux et ceux de sa famille, a déclaré Sophie Richardson, directrice Asie de Human Rights Watch. Gao Zhisheng a décrit de façon détaillée comment il avait été torturé lors de gardes à vue précédentes et il se pourrait qu’il subisse une nouvelle fois le même type de traitement. »

L’avocat et sa famille étaient sous surveillance policière depuis la condamnation avec sursis de Gao Zhisheng pour « incitation à la subversion » en 2006. On est sans nouvelles depuis le 19 janvier. Selon des sources fiables, il aurait été arrêté par les forces de sécurité et serait maintenu en détention dans un lieu tenu secret.

«Le 9 février, le bilan du gouvernement chinois en matière de droits humains sera examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, a déclaré Sharon Hom, directrice exécutive de Human Rights Chine. Juste après le rapport cinglant du Comité contre la torture en novembre 2008, arrêter arbitrairement et torturer un avocat reconnu pour sa défense des droits fondamentaux n’est certainement pas signe de progrès en matière de droits humains.»

En septembre 2007, Gao Zhisheng avait été détenu pendant plusieurs semaines, peu après avoir envoyé une lettre ouverte au Congrès américain dénonçant la situation des droits humains en Chine et décrivant comment lui et sa famille avaient été traités par les forces de sécurité.

Gao Zhisheng a fourni des détails sur sa détention illégale en 2007 et décrit des actes de torture graves subis aux mains des agents de la sécurité – passages à tabac, actes répétés de torture à l’électricité sur les parties génitales, cigarettes allumées tenues tout près de ses yeux pendant de longs moments, ayant occasionné une cécité partielle de plusieurs semaines. Après sa libération, les personnes qui le connaissaient l’avaient décrit comme un « homme brisé », physiquement et moralement.

«La Chine doit immédiatement libérer Gao Zhisheng, a déclaré Roseann Rife, directrice adjointe du programme Asie Pacifique d’Amnesty International. La Chine doit prouver qu’elle prend au sérieux ses obligations internationales, dans ce cas précis, ses obligations au titre de la Convention contre la torture, à laquelle la Chine est partie depuis1988.»

En novembre 2008, le Comité des Nations unies contre la torture a indiqué, dans ses Observations finales sur la Chine, qu’il restait « profondément préoccupé par la persistance des allégations, corroborées par de nombreuses sources légales chinoises, de pratiques de torture généralisées et de mauvais traitements contre des suspects placés en garde à vue.» Amnesty International, Human Rights Chine et Human Rights Watch demandent instamment aux gouvernements et organismes intergouvernementaux concernés d’appeler le gouvernement chinois à prendre toutes les mesures nécessaires pour s’assurer de la sécurité et du bien-être de Gao Zhisheng pendant sa garde à vue et le libérer au plus tôt.

Désigné en 2001 comme « l’un des dix meilleurs avocats de Chine » par une publication chinoise éditée par le ministère de la Justice de RPC, Gao Zhisheng est un autodidacte, un homme de loi qui a souvent représenté les victimes dans des affaires hautement médiatisées et politiquement sensibles d’atteintes aux droits des personnes par la police et d’autres agences gouvernementales. En octobre 2005, il avait adressé une série de trois lettres au président Hu Jintao et au Premier ministre Wen Jiabao, pour leur demander de faire cesser les actes de torture et mauvais traitements infligés aux pratiquants du Falungong en détention ainsi que les persécutions contre les chrétiens dans la clandestinité et les militants de la démocratie.

Après sa détention en 2007, Gao Zhisheng avait fait part de ses craintes d’être torturé s’il était de nouveau arrêté.

En juin 2007, Gao Zhisheng a reçu le Courageous Advocacy Award, un prix qui récompense les hommes de loi ayant fait preuve de courage, décerné par le Comité américain des avocats du Barreau (ABOTA, American Board of Trial Advocates). Ses mémoires, Une Chine plus juste, ont été publiées en anglais la même année.

Publicités

Read Full Post »

Read Full Post »

La Presse propagandiste

La Presse propagandiste.

Voici la page couverture du quotidien montréalais La Presse, un journal qui n’a rien à envier aux organes communistes du régime chinois en matière de propagande pro-Pékin. Journalistes, chroniqueurs et éditorialistes ont mis l’épaule à la roue dans cette édition pour concocter une oeuvre d’opération psychologique visant à faire balancer l’opinion publique en faveur du régime chinois.

Ils tiennent cette ligne depuis belle lurette. Propriété de Power Corporation, un holding ayant de solides liens avec le Parti communiste chinois, La Presse se dépasse pour faire oublier les problèmes de droits de l’homme en Chine. La Presse est très liée au Parti libéral du Canada, qui lui est aussi très lié à Power Corporation. Deux ex-premiers ministres canadiens, Jean Chrétien et Paul Martin, ont fait leurs armes chez Power Corp.

Dans cette édition de La Presse, Jean Chrétien admet visiter l’ex-dictateur chinois Jiang Zemin deux ou trois fois par année. Jiang Zemin fait face à plusieurs poursuites pour génocide et crimes contre l’humanité à travers le monde, pour son rôle d’instigateur du génocide contre le Falun Gong.

Amusez-vous à trouver les messages-clés sur cette page couverture. Petit indice, il y en a au moins cinq.

Read Full Post »

On ne rapporte rien de trop extravagant côté manifestations contre la torche olympique en Inde. Mais bon, c’est clair que 15 000 policiers, commandos et agents spéciaux ont fait de Delhi une « forteresse », comme l’ont désignée les journaux locaux.

Qui a vu passer la flamme, le long du parcours écourté à 2 km? Un petit groupe d’écoliers accrédité.

Au final, il n’y a que les forces de répression des différents pays qui ont la « chance » de voir la torche. Pathétique opération de gaspillage de fonds publics, pour plaire à un régime sanguinaire.

Vidéo de la BBC News >>

Read Full Post »

Un manifestant pro-Pékin crache sa haine.Le régime chinois entend bien renverser la vapeur et reprendre le contrôle, après sa déconfiture dans le relais de Londres et Paris de la flamme olympique.

À l’interne comme à l’étranger, il mobilise son monde pour opposer une réplique à l’insulte occidentale. Des spécialistes de la Chine avaient mis en garde contre une telle éventualité. Il était en fait très clair que des cris pour les droits de l’homme et la justice en Chine provoqueraient là-bas une vague patriotique, car beaucoup de Chinois ont été conditionnés à croire et répéter que la démocratie et les droits de l’homme, c’est de la merde occidentale même pas assez bonne pour les chiens. Conditionnés à croire que seule une dictature du Parti communiste peut garantir la survie du pays.

Dans la capitale canadienne dimanche, les missions diplomatiques de Chine ont nolisé des autobus pour organiser une manifestation sur la colline parlementaire. Des gens ont donc profité des libertés d’expression du Canada pour manifester leur appui à la dictature chinoise.

(UPDATE : je lis qu’un peu partout des gens ont été mobilisés par le PC chinois pour tenir ce genre de manifestation. C’est donc une directive du gouvernement et non une mobilisation spontanée. Cette organisation est réalisable grâce au contrôle par les missions diplomatiques des associations d’étudiants chinois à l’étranger, des médias chinois à l’étranger, et des organisations communautaires chinoises à l’étranger. Si vous voyez des foules de drapeau communiste chinois dans les prochains relais de la flamme, comme c’était le cas à San Francisco, les gens qui les brandissent se sont fait payer le voyage et la nourriture pour faire acte de présence.)

Leur but annoncé : montrer aux Canadiens la « vérité » sur le Tibet, soit que l’endroit vit actuellement son âge d’or et que l’armée n’a tué personne.

Puis ensuite certains commencent à parler que l’Occident a une certaine xénophobie latente, un racisme antichinois, pour expliquer les protestations contre la répression au Tibet. Un certain élu français, Melenchon si je ne m’abuse, soutient cette thèse dérisoire et trouve même des appuis.

Mais il est vrai que j’éprouve un certain malaise lorsque je vois des gens soutenir une dictature. S’ils l’aiment tant cette dictature, pourquoi pas aller s’y soumettre à nouveau? Ce serait bien, non? Plus de droits ni de liberté d’expression?

Ça ferait moins de propagande haineuse chez nous.

Vive la Chine libre.

(UPDATE : après publication de ce billet, j’ai reçu un commentaire de LAU, disant : « à bas les occidentaux, racistes ». Vous pouvez voir plus bas. Pour mettre les choses au clair, je suis sinophile. Je vois mal réconcilier ce fait avec le racisme. Ma position laisse-t-elle une quelconque ambiguité? Je suis contre le totalitarisme, qu’il soit chinois ou bélarusse. Je suis pour les droits de l’homme, d’Est en Ouest, du Nord au Sud. Assez de cette haine! La stupidité humaine n’a pas de race, la bonté non plus alors efface, ces pensées malsaines de racisme.)

Read Full Post »

Les médias d’État chinois n’ont initialement pas diffusé à leurs publics les images des manifestations contre la torche olympique. J’y ai vu une répétition des événements du Tibet. Si vous vous souvenez, ces médias avaient gardé le silence pendant quelques jours sur les troubles dans la région, pour revenir en force peu après avec une campagne de propagande massive. Alors je m’attends à la même chose.

Les décideurs et relationnistes vont tenter d’utiliser ces manifestations à leur avantage. Quelques jours de silence, puis vlan!, ça va cogner dur. Sauf que les autorités savent très bien ce qui peut arriver si elles attisent le patriotisme violent tout en lui laissant un peu d’espace pour se manifester publiquement.

Certains se souviennent peut-être des manifestations anti-japonaises en Chine en 2005. Les autorités avaient laissé le champ libre aux manifestants de défigurer les missions diplomatiques étrangères.

Après une vague de condamnation internationale, le régime chinois avait repris le contrôle, entre autres, en envoyant massivement des SMS demandant de cesser les actions. Tout cela après les avoir incitées.

Selon Reuters, les médias chinois auraient commencé à parler des événements récents de Paris et Londres. « Le monde a vu l’extrémisme irrationnel de certains en Occident, et aussi vu l’incompétence de la police parisienne », écrit le tabloid Global Times.

Si la police parisienne était « compétente » comme celle en Chine, il y aurait certainement eu plusieurs morts dans les rues de la Ville Lumière… Non mais il faut le faire… Ce sont les partisans d’un régime qui continue de tirer sur les Tibétains au moment où j’écris ces lignes qui nous traitent de la sorte.

 

Read Full Post »

Les Parisiens ont battu les cyniques. Il y a en France des gens qui vivent la Patrie des droits de l’Homme. Honnêtement, en lisant que la flamme recevrait une protection « présidentielle », j’ai vraiment cru qu’il serait très difficile d’accomplir quoi que ce soit.

La police parisienne réprime pour protéger la flamme olympique.

Les policiers obligés à porter des rollers se sont fait enlever un peu de leur virilité, mais la violence avec laquelle ils ont réprimé les manifestants est là pour compenser.

Et oui, la torche s’est éteinte. La version officielle : on l’a éteinte pour des raisons de sécurité.

Mais quelle honte pour le régime chinois et le CIO… Ce n’est pas comme si la France et la Grande-Bretagne n’avait rien fait pour maintenir l’ordre.

Puis Jacques Rogge semble plus ébranlé par la « violence » des manifestants que par les Tibétains tués en Chine. Le pauvre, il devra changer son discours dans les prochains jours, ça ne passe pas.

Puis RSF, belle bannière sur la tour Eiffel!

Reporters without borders (RSF) activists set up a flag with the five Olympic rings turned into handcuffs on the Eiffel Tower, on April 7, 2008 in Paris. At least three people managed to evade security measures to climb up inside the metal tower and unfurl the four-metre (13 foot) flag. Protests along the path of the flame forced torchbearers to twice interrupt its 28-kilometre (18-mile) route from the Eiffel Tower around the south of Paris, and to place the torch on a bus for safety. (Flag reads \

Read Full Post »

Older Posts »